Le stress mental et les exercices orientaux

Le stress mental et les exercices orientaux

par Zheng Qingbin 鄭清斌, Eté 2001, Gaoxiong, Taiwan, R. o. C.

Pour les notes de bas de page, voir sur: http://taiwanstress.myweb.hinet.net/english.htm

Selon l'OMS, il y a encore de nombreuses maladies et des maladies incurables, ou seulement partiellement traitables, bien que la médecine moderne ait fait d'énormes progrès dans les dernières décennies, par exemple les maladies mentales (mélancolie, hypocondrie, schizophrénie, manie...) . Dans une petite île comme Taïwan, il n'est pas inhabituel que plusieurs personnes se suicident dans une seule journée, à cause de dépressions insupportables, et l'OMS a révélé qu'il y a chaque année dans le monde plus d'un million de suicides en moyenne. Les pays au plus grand taux de suicides dans ces circonstances sont ceux qui portent des valeurs purement matérialistes, sans choix idéaliste, par exemple les Etats de l'ex-Union Soviétique. Mais quelques pays très développés comme le Japon, et des pays en voie de développement rapide comme Taïwan, souffrent aussi d'un taux de suicide annuel en très forte hausse, depuis que les rites traditionnels, les croyances et les exercices (physiques) spéciaux sont confrontés aux tendances matérialistes et à la civilisation.

Surstimulation dans la vie moderne

Depuis leur plus jeune âge, les enfants taïwanais sont éduqués pour obéir aux dispositions de leurs parents et aux instructions de leurs professeurs, sans poser de questions. On attend d'eux qu'ils travaillent dur à l'école et après, afin d'entrer dans une bonne université, de trouver un bon travail et de se marier plus tard avec quelqu'un de même condition. Même la plupart des Taïwanais sont réticents, ou incapables de remplir ces critères; ils continuent d'endurer de lourdes charges de travail et pressions sans se plaindre, en essayant d'endiguer le stress et la pression par eux-mêmes, sans aucune consultation professionnelle - la psychothérapie n'est pas populaire à Taïwan. Le fait de trouver un moyen de s'en sortir encombre l'esprit et le cerveau, à moins de prendre un tranquillisant sans lequel la personne souffrirait d'insomnie. Quand notre esprit se concentre toujours sur des troubles ou des problèmes, nous aurons toujours "une tête lourde et des jambes faibles" (Tou zhongjiao jing 頭重腳輕), et même si nous avons l'air très fort, nous sommes très faibles en-dedans (Wai qiang nei gan 外強中乾). Dans ce cas, nous ne pouvons pas stocker notre énergie vitale (Qi) dans notre abdomen, dans le dantian (丹田 ), le centre de gravité naturel de notre corps; la capacité de centralisation et de concentration de notre dantian est alors affaiblie. La source profonde et la fontaine de l'être et de la personnalité holistique deviennent instables et, finalement, le Qi s'écoule vers le haut et vers l'extérieur, ce qui est inutile et épuisant, affaiblissant encore plus le corps entier qui en retour sera plus facilement sujet à différentes sortes de maladies. Puisque nos reins (Shen 腎) sont le berceau de notre Qi, selon les concepts chinois de la médecine, les maladies chroniques surviennent souvent dans les reins et trouvent leur origine dans une altération du Qi originel (Yuanqi 元氣), ce qui engendrera perte de la force de volonté et de la confiance en soi, désintérêt et apathie.

Bien que la fonction générale de nos organes et circuits interne soit contrôlée et coordonnée par plusieurs éléments de notre système nerveux autonome, qui travaille automatiquement et systématiquement, elle est facilement influencée par nos émotions et notre humeur. Quand nous sommes confrontés à des situations incontrôlables, comme le départ de l'être aimé, ou quand nous devons atteindre une haute qualité de performance située au-delà de nos capacités, nous nous sentons fortement affectés si nous ne pouvons pas lâcher prise. Certaines personnes sont capables de gérer la situation (ce genre de stress est appelé eustress, considéré comme une sorte de stress positif); d'autres toutefois peuvent en être fortement affectées. Dans les cas douloureux, le système nerveux, les muscles du cou et le haut du dos se tendent excessivement et se contractent, les flux sanguins sont réduits, ce qui peut devenir un état permanent. Après une longue période de détresse mentale (le stress négatif) et de fatigue nerveuse, nos esprits et notre humeur peuvent être endommagés, ce qui peut aussi entraîner des problèmes psychosomatiques. Quand notre corps et notre esprit ne sont pas en équilibre, nous contractons facilement des maux de tête, des dérangements d'estomac, des insomnies, des ulcères, de fortes pressions sanguines et même des accidents vasculaires-cérébraux. Toutes ces affections trouvent leur origine dans le stress mental, blessant notre état de santé physiologique originel, poussant notre système nerveux automatique à se dérégler / déséquilibrer, ce qui est appelé symptomes de resserrement ou de séparation du yin et du yang (Yinyang beili 陰陽背離) par les Chinois.

Recherches récentes sur le stress mental

Notre système nerveux est originellement bien équipé pour contrer le stress mental pour de courtes périodes, en sécrétant de grandes quantités de corticoïdes, particulièrement du cortisol, provenant de la couche extérieure de notre glande surrénale, par laquelle le sucre de notre sang est augmenté pour donner de l'énergie à notre corps. Dans la plupart des cas toutefois, la montée de cortisol réduit aussi nos cellules lympathiques, qui jouent un rôle très important dans la protection de notre système immunitaire. Survient donc un cercle vicieux: le stress déclenche une augmentation du cortisol, qui diminue défavorablement la protection immunitaire de notre corps et le nombre de nos anticorps. Notre corps est alors vulnérable à nombre de maladies venant de l'extérieur.

Joe MacDonald Wallace a mentionné en 1991 dans son livre Stress que pendant que l'hypothalamus dirige la médullosurrénale (intérieur de la glande surrénale) pour secréter la noradrénaline, la sécrétion des corticoïdes par le cortex (l'extérieur de la glande surrénale) est en même temps stimulée par la glande pituitaire. Les corticoïdes, dont le cortisol, ont plusieurs fonctions: réguler l'équilibre du sel et de l'eau dans le corps, interagir avec le système immunitaire, influer sur les fonctions sexuelles et préparer le corps pour le stress. Il y a des décennies, Hans Seyle a prouvé que les corticostéroïdes fabriqués dans le cortex surrénal aident le corps à s'adater aux changements environnementaux et à différentes sortes de stress. Ils sont communément appelés hormones ajustables / réglables. S'il y a un dysfonctionnement dans le cortex surrénal, une baisse ou un arrêt de la production, on tombera facilement malade ou on mourra, à moins d'être traité aux stéroïdes.

En 1981, Sterling et Eyer, de l'université de Pennsylvanie, ont révélé que les conditions d'excitation ou de stress extrême (état catabolique) mène à plusieurs phénomènes négatifs. Le stress stoppe la synthèse des protéines, des graisses et des hydrates de carbone, augmente leur consommation, augmente le taux de glucose et des acides gras dans le sang, diminue la lipoprotéine alpha et le cholestérol, augmente les globules du sang et les enzymes de l'acide biliaire, diminue les capacités de réparation du squelette, et réduit la production des cellules impliquées dans le système immunitaire (diminution du thymus et des globules blancs); le taux de réparation et de remplacement des cellules du coeur et de la peau diminuent; la pression sanguine est plus importante; la quantité de sang pompée à travers le coeur augmente, le niveau de sel et d'eau diminue, les fonctions sexuelles diminuent. Dans un état anabolique (relaxé) toutefois, le phénomène mentionné ci-dessus est en grande partie inversé.

Description du stress mental en Chine antique

Dans le Classique interne de l'empereur jaune, Huangdi neijing 黃帝內經 dit: "La colère conduit le Qi vers le haut; le bonheur soulage le Qi; le chagrin réduit le Qi; la peur réduit le Qi; le froid contracte le Qi; la chaleur dilate le Qi; le choc émotionnel désordonne le Qi; la surcharge de travail fatigue le Qi; les pensées enroulent le Qi. La dépression mentale (stress négatif) influence le flux de notre énergie vitale intérieure, dispersant et réduisant notre énergie. Réfléchir ou s'inquiéter, sans relaxation à long terme, fatigue notre vigueur physique et psychique. La partie supérieure de notre corps souffre de la lourdeur de la tête, ce qui amène alors un sentiment d'oppression de la poitrine, une raideur, une agitation, des symptomes d'une trop grande force yang. La partie inférieure de notre corps subit une faiblesse des jambes, symbolisant trop de force yin. Les Chinois appellent cet état "apparence extérieure forte et un noyau intérieur tari". Ainsi, la seule force yin est incapable d'augmenter vers le haut et la seule force yang ne peut pas développer vers le bas, dans le Livre des changements, Yijng 易 décrit cet état dans l'hexagramme 12, Pi" 否, comme suit: le ciel est communiqué avec les choses, toutes les choses n'ont pas des rapports libres, le haut et le bas n'échangent pas entre eux et la compréhension entre les hommes est défavorable. C'est souvent la même chose que pour les meilleurs sportifs du monde. Quand ils essayent irrationnellement de battre à tout prix des records du monde, même dopés, ils utilisent l'attribut du yan-Qi. Huangdi Neijing décrit cette condition comme suit: quand le yin et le yang se séparent, l'essence vitale et l'énergie vitale sont éteintes.

Trouver son stress personnel

*Le stress mental chronique (ressassement, ennui) peut rendre la partie supérieure de notre corps dure et rigide, qui est continuellement informé, reçu et stocké dans notre cerveau*. Comme le Qi dans notre corps suit toujours nos pensées, conséquemment il intervient dans nos mouvements. Il est aisé pour moi, étant professeur de Taijiquan, de reconnaître par la poussée des mains si une personne est en état de relaxation. Généralement, trois sortes de personnes peuvent être déterminées lors de l'exercice de poussée des mains:

1) les gens qui utilisent la force de leurs mains, bras et épaules. C'est le cas le plus commun.

2) les gens dont les pensées sont focalisées sur la résolution des problèmes, apparemment rassemblent toutes leurs forces mais échouent actuellement. Leur partenaire de poussée des mains peuvent immédiatement remarquer que leur force est bouchée.

3) les personnes qui comprennent comment se relaxer utilisent toutes leurs forces depuis leur taille et leurs pieds.

Si vous êtes toujours en état de stress, vous devriez essayer de trouver vers quoi vos pensées sont toujours concentrées. Quand vous saurez reconnaître sur quoi vos pensées sont focalisées, alors seulement vous serez à même de calmer votre esprit, détendre vos muscles et votre système nerveux.

Qu'est-ce que nous devrions avoir à l'esprit quand nous nous calmons et nous relaxons?

Les personnes sous tension et stress chronique souffrent de problèmes nerveux et de faiblesse musculaire. Ils sont généralement anxieux, irascibles, et manquent de sommeil, ce qui donne une température intense au foie. Bien que déterminés à se relaxer eux-mêmes, bien souvent ils ne trouvent pas le chemin ou le suivent mal. Au lieu de calmer leur esprit correctement, ils essayent d'abord de relaxer leur corps par la volonté. Les résultats sont des muscles toujours plus tendus et un système nerveux encore plus sous pression. Si les gens, dans ces circonstances, entraînent leurs forces vitales avec des exercices de Qigong, mondialement populaires maintenant, leur Qi stagnera ce qui entraîner des palpitations, des troubles du sommeil, des vertiges, et des perceptions étranges non voulues. Dans le Livre des Changements, la purification de notre esprit et le non-agir sont toujours les sujets principaux et les idées orthodoxes, de la même manière que comme dans le Classique interne de l'empereur jaune, et dans le Classique de la voie et de la vertu, de Daodejing. Donc, chaque fois que vous voulez méditer, restez immobile ou pratiquez n'importe lequel des exercices de Qigong, la première leçon est d'apprendre à vider et relâcher votre esprit. Les expériences étranges et mystiques ne sont pas le but de ces exercices chinois et nous devrions vraiment nous en écarter, comme l'a déjà dit Confucius, "respecter les esprits fantômes mais en rester éloigné".

Concepts de base de la relaxation et de la purification de l'esprit

Si vous êtes juste guéri de maladie, ou si vous avez une structure corporelle faible, et que vous souffrez donc toujours de maux, ou que vous êtes dans la force de l'âge, vous devriez vous entraîner avec la méthode convergente intérieure (Neilian) plutôt que la pratique divergente extérieure (Waihao), dans le but de consolider et de nourrir votre force vitale et votre force intérieure. Si vous souffrez de maladie mentale, vous devriez choisir les exercices appropriés et être informé de leur durée en fonction de l'insuffisance (Xu 虛) et l'excès (Shi 實) de votre énergie vitale, votre condition physique et l'état de contraction de vos muscles. Si la force Yang pure est excessive et abondante, vous devriez expulser le Qi trouble et stagnant; si la force Yang est insuffisante, vous devriez prendre dans l'essence du ciel de la terre, et dans les phases croissantes et décroissantes de la lune et du soleil, et relâcher le surplus et compléter les insuffisances. Pendant que vous vous relaxez, vous devriez laisser partir votre esprit et vous libérer vous-même, de telle sorte que les obstructions puissent être supprimées, et laisser le Qi circuler. Si vous pouvez vous détendre vous-même en expirant, exhaler votre Qi stagnant et libérer votre stress, alors vous pouvez engranger de la force vitale et la stocker dans votre corps. Chaque fois que vous expirez, le Qi sort, ce qui est le commencement du yang; chaque fois que vous inspirez et comprimez le Qi, le Qi est absorbé en conséquence, ce qui est la fin du yin. Dans les études de Yijing , il est dit que "le yin est la mère du yang, une expiration suit une inspiration, un yin et un yang se suivent l'un l'autre; le yin et le yang se stimulent l'un l'autre; alors le Qi circule librement et continuellement, et l'univers avec sa myriade d'êtres vient à l'existence.

La plus commune mais excellente méthode pour se relaxer est d'harmoniser son corps et son esprit. Par imagination mentale, on essaye de détacher les muscles et les articulations de nos épaules, coudes et poignets. Détacher ces morceaux peut soulager notre système nerveux. Tant que notre système nerveux est soulagé, on peut enlever la tension de notre cou et de notre dos, puis la cage
thoracique, le diaphragme et l'abdomen; finalement, l'aide mutuelle et la vérification mutuelle entre le coeur et les reins peuvent être améliorées. C'est ce que la théorie de Yijing appelle "l'eau (de Shen, les reins) et le feu (de Xin, le coeur) s'aident et s'assistent mutuellement, le yin et le yang sont unifiés et harmonisés entre eux". C'est là le principe de base de toute création.

Basiquement, on commence à se détendre en calmant notre esprit et en essayant de se libérer de toute sorte de pensées. En suivant cela, on peut supprimer la tension dans notre système nerveux et relâcher nos organes musculaires. Mais si vous êtes stressé mentalement, et que vous n'avez pas de compétence dans le contrôle de votre état mental, je vous suggérerais de faire comme suit: relâchez vos muscles -> soulagez votre système nerveux - > videz votre esprit -> calmez votre esprit. La raison est: supprimer la tension dans vos muscles et votre système nerveux est beaucoup plus facile que de calmer votre esprit. Quand votre corps est relaxé, vous vous sentez à l'aise et regénéré, et votre esprit peut être calmé plus facilement.

L'idée de convergence interne et retour à l'origine, de Neilian gui yuan , a d'abord été pensée par Laozi, le célèbre fondateur du taoïsme au VIè siècle : "En consolidant votre énergie vitale et en vous consacrant vous-même à la douceur, est-ce que vous pouvez revenir à l'état de nouveau- né?" Pour Laozi, revenir au chemin originel est la chose la plus importante de toutes. Donc, nettoyez et purifiez votre esprit, respirez avec le bas-ventre, et regénérez et nourrissez votre énergie vitale. Quand le Qi des reins (symbole de l'eau) est suffisant, vous êtes capable de contrôler le feu interne, et toutes les maladies mentales comme les maux de tête, les gingivites, les inflammations du foie... pourront être guéries. Dans le Livre des Changements, le soixante-troisième hexagramme, Qu'est-ce qui est passé, Jiji 既濟, dit que "le dur et le doux sont correctement arrangés chacun à sa place... l'eau, le feu..." Le feu du coeur descend pour réchauffer les reins et l'eau des reins remonte irriguer le coeur, ainsi la relation entre les reins et le coeur est équilibrée.

Concepts et exercices de relaxation et de purification de l'esprit des sages chinois

La relaxation et la purification d'esprit sont deux notions décrites très profondément et de manière détaillée dans les écrits classiques des sages chinois anciens. Le Yijing dit: "Les changements n'ont ni pensée ni action. Ils sont immuables et sans mouvement; mais quand on les met en action, ils pénètrent tous les événements sous le ciel". Dans le Classique sur la voie et la vertu, il est dit que "le tao n'agit jamais, cependant à travers lui toute chose est donnée". La douceur et la tranquillité peuvent gouverner toute chose. Et le Classique interne de l'empereur jaune dit: "Indifférent aux profits et désirs de ce monde, vide [empty and void], le Qi authentique les suit (les qualités). En stockant la vigueur mentale et physique à l'intérieur, comment pourrait survenir une maladie?"

La raison pour laquelle nous devrions cultiver notre intérieur et discipliner notre tempérament est l'objectif de vouloir calmer notre esprit, sans négliger l'attention et la protection d'autrui. Quand Laozi parle de la pureté, le calme et le non-agir, Quingjing Wuwei , il veut dire que nous devrions purifier notre esprit et laisser aller tout le reste. Si tout se développe naturellement, il ne devrait pas y avoir de contraction des muscles et pas de tension du système nerveux. On rencontre la même chose au vingt-quatrième hexagramme Returning, (qui s'appelle Fu), dans le Livre des Changements. Dans le Fu, ne voit-on pas l'esprit du ciel et de la terre? Quand nos muscles et notre système nerveux se relâchent, la raideur de notre visage, nos épaules, cage thoracique et diaphragramme, bien entendu, se dissipe, et nous pouvons concentrer tous les exercices et les activités vers notre Dantia, ce qui fait que notre ventre est profondément détendu et que le Qi sera abondamment généré. Après cela, nous allons étendre notre relaxation à nos lombaires et nos aines, dans le but de connecter directement au communément appelé puits bouillonant, Yongquan, les points d'acupuncture au centre de chacune de nos voûtes plantaires.

Zhuangzi (vers 365-290 av.JC), un autre éminent philosophe du taoïsme, a écrit dans son livre:

"l'homme véritable respire par ses talons, l'homme commun respire par sa gorge". A notre époque, le grand maître renommé du Taijiquan, Zheng Manqing (1900-1975) a aussi déclaré: "On inhale le Qi du ciel, on le connecte avec les forces de la terre, et ainsi grandit la douceur". Quand tout votre corps est détendu, doux et non contracté, votre respiration peut être libre et profonde. Si vous faites en plus des exercices pour vous entraîner vous- même, vous pouvez alors respirer plus longuement et plus profondément, votre production de sang augmente, les cellules de votre corps sont activées, et la structure de votre corps devient forte.

Il y a nombre de systèmes d'entraînement et de méthodes de relaxation, avec une explication de comment diminuer le stress. Cependant, les exercices traditionnels chinois comme la posture taï
simplifiée de Zheng, Zhengzi sanshiqishi Taijiquan , et le Jeu des cinq animaux de Hua Tuo Wuquinxi 華陀五禽戲 sont très efficaces. Ces deux exercices tirent leur avantage de l'utilisation de techniques spéciales dans lesquelles la conscience raide et stressée peut être relâchée en suivant les mouvements de notre corps, pour atteindre l'unisson de l'esprit et du corps, une idée holistique typique chinoise.

Hua Tuo était le plus célèbre chirurgien de la dynastie Han tardive, il a vécu entre 110 et 207 ap. JC. Il fut maître de presque toutes les branches de la médecine, comme l'anesthésie, la chirurgie, le nourrissement de la vie (Yangsheng). Il est reconnu comme un docteur magique, dont les théories médicales étaient basées sur le concept que les exercices gardent chacun en bonne santé et que les facultés humaines devraient être constamment utilisées pour qu'ils évitent de rouiller. En conséquence, il a créé une forme de quatre-vingt-quatre mouvements longs: c'est le jeu des cinq animaux. Dans ce groupe d'exercices, l'art chinois ancien de traction et de guidage, Daoyinshu le concept d'expirer l'air vicié et d'en prendre du frais est profondément enraciné. En faisant cet exercice, notre corps et notre esprit peuvent être ouverts et fermés en accord avec nos mouvements, de sorte que nos muscles, nerfs, articulations et les conduits pour le Qi sont totalement détendus.

Zheng Manqing, maître des cinq arts traditionnels chinois (médecine, poésie, calligraphie, philosophie et Taijiquan), a créé la méthode simplifiée des trente-sept postures tai, qui toutefois se concentre plus sur notre esprit (mind) et nos esprits (spirits) plutôt que sur notre Qi. Maître Zheng pense que trop de concentration sur le Qi peut conduire à la stagnation du Qi, et seulement quand nos esprits sont libres, nous pouvons ouvrir notre esprit et étendre notre force, relâcher nos épaules et baisser nos coudes, détendre notre cage thoracique et redresser notre dos, desserrer nos reins et libérer nos aines, nos pieds sont solides et nous sommes en mesure de nous connecter à la terre. Cette idée s'accorde avec le vingt-quatrième hexagramme Returning mentionné ci-dessus.

Fu dans le Yijing: "Dans Fu, ne voit-on pas l'esprit du ciel et de la terre?" Cela a le sens d'un retour à soi naturel et le visage libéré. Puisque notre corps est détendu, nous pouvons avoir toutes les parties de notre corps reliées, et ensuite utiliser notre esprit pour déplacer le Qi, qui passe par notre corps et le conduit à des mouvements parfaits. Lorsque notre esprit est calme et notre état mental est tranquille, notre Qi converge. Toute rigidité et contraction négative dans notre système nerveux et nos muscles seront supprimés, et même nos organes internes travailleront plus efficacement. Nous respirons plus longuement et plus profondement, et les structures de notre corps deviennent plus fortes que jamais.

L'auteur

Zheng Qingbin , né en 1951 dans le comté de Gaoxiong, dans le sud de Taiwan, a commencé à pratiquer le Taijiquan à l'âge de 15 ans, après avoir souffert d'un corps fragile, des petits maux récurrents et un épisode de neurasthénie. Entre 20 ans et 30 ans, il a participé à des compétitions de poussée des mains-(Tui shou ) de niveau national et international, terminant plusieurs fois aux 1re et 2e places. Ayant entraîné son corps et son esprit depuis plus de 30 ans, il a estimé que la compétition avec seulement la force brutale, la plus fréquente de nos jours, n'est pas conforme à l'ancienne forme et au contenu du Taijiquan. Ayant pris une retraite anticipée de son travail de comptable à la China Petrol, il a commencé à étudier les écrits classiques sur l'art, le Livre de Changement, le Classique sur la Voie et la Vertu de Laozi, à travailler sur la médecine traditionnelle chinoise et des publications de recherche occidentaux sur le stress psychologique. Ayant acquis une compréhension plus approfondie de l'art et de son rapport avec les besoins de l'homme moderne, il a alors commencé à enseigner ouvertement ses connaissances sur la détente du corps, le bien-être personnel et les méthodes de recentrement. Contribuer à la résolution des symptômes liés au stress, à renforcer les organes affaiblis, et conduire les gens à l'autoguérison de petits maux par des exercices appropriés sont ses principaux objectifs, qui lui donnent la plus grande satisfaction. Zheng Qingbin enseigne en temps normal avec Zhang Shujin , un expert renommé dans plusieurs arts mentionnés et connexes.

Contenu des entraînements

1) Relâchement de la pression mentale et psychologique: Les fonctions de l'esprit comme centre de contrôle des êtres humains; émotions, pensée, méditation et mouvements du corps, tout naît de là. Le but principal de cette formation est d'apprendre comment calmer l'esprit et être au clair sur les
obstacles et entraves psychologiques, afin de comprendre son propre esprit, sa disposition et son caractère.

2) Perception intérieure, nourriture de l'esprit et du Qi: l'esprit (spirit) réside dans notre esprit (mind), le Qi est stocké dans notre Dantian, l'objectif principal est donc la nourriture de l'esprit et du Qi, la stabilisation de nos reins en tant que fondement du corps humain afin d'éviter les maladies courantes comme le rhume, etc

3) Perception intérieure, nourriture et embellissement (trimming) du corps: de façon intéressante, la relaxation perd très peu de forces du corps, elle dissipe la pression, répare maux du corps, nourrit sa disposition, et peut également alléger ou renforcer le corps restauré.

See Z.D. Sung, , Shanghai, 1935, Hexagram Nr. 24, p.107

Formes d'entraînement

1) Exercices de base: Comment se détendre dans le but d'établir le rapport esprit (spirit) à l'esprit (mind), comment rendre doux sa cage thoracique et son diaphragme; comment se rassembler intérieurement dans le Dantian, comment assouplir ses hanches et se couler dans les aines pour se connecter aux points d'acupuncture (Yongquan).

2) Les 84 mouvements de Hua Tuo du Jeu des 5 animaux.

3) Les 37 postures simplifiées de Zheng, le Taiji-épée, le Taiji-sabre, la poussée des mains non

combattive, et les formes du-partenaire Taiji (Dalu , San shou )

Méthodes d'entraînement

1) Entraînement pour unifier le corps et l'esprit: Comment faire que la conscience de chacun suive ses mouvements et se détende (particulièrement adapté pour les personnes ayant des difficultés extrêmes pour la détente).

2) Alimenter la force Jin (force tenace), en guidant et en tirant: instruction particulière afin de rendre l'étudiant capable de guider et de tirer, de se détendre, de se rassembler intérieurement et de respirer profondément.

3) Le style de rassemblement intérieur de poussée des mains: la plupart des exercices ont tendance à être à fatiguants, mais l'exercice doit apprendre à rassembler et stocker de l'énergie, à nourrir ses essences dans le but d'atteindre l'objectif pérenne de la restauration du corps et du nourrissement de la nature de chacun.

Sites de formation: Il existe cinq sites de formation dans la ville et le comté de Gaoxiong, et un site de formation à Pingdong

Prochains rendez-vous!